Notre engagement en faveur de la conservation de la nature ne date pas d’hier

Au début des années 1990, le terrain bordant le Fish River Canyon n’était plus qu’une terre surexploitée et stérile. À la fin de ces années de sécheresse sévère, les fermiers ont été contraints de vendre leurs propriétés, partant à la recherche de pâturages plus verts.

À l’époque un groupe d’hommes d’affaires namibiens, conscient des enjeux liés à l’écologie, découvraient le potentiel de la section orientale du Fish River Canyon suite à l’exil des propriétaires terriens. Lorsque ces hommes d’affaires ont acheté une ferme surexploitée avec l’intention de développer des activités touristiques et de créer un secteur protégé, il était évident que les pratiques d’élevage intensif ne seraient pas durables à long terme. La seule forme d’utilisation durable du terrain, incluant l’équilibre de la faune et de la flore et l’enrichissement des sols, serait l’écotourisme. C’est ainsi qu’est né un vaste secteur naturel protégé.

Cette vision initiale a mûri au cours des années suivantes. D’autres fermes attenantes ont été acquises et le concept d’un grand secteur protégé s’est développé. Le Gondwana Canyon Park s’est étendu pour englober une vaste zone de 1,160 kilomètres carrés (116,000 hectares).

Des recherches ont été effectuées pour déterminer quelles espèces animales étaient historiquement présentes dans la zone. Bubales roux, gnous, zèbres des plaines et girafes ont été progressivement réintroduits. Un programme scientifique de gestion des safaris a abouti à l’augmentation de la diversité des espèces, tout en reconstituant leur environnement originel. Des gardes-chasses qualifiés et des rangers sont aujourd’hui encore chargés de leur surveillance.

Toutes les barrières internes ont été démontées dans le Gondwana Canyon Park. Comme la migration est un mécanisme vital aux animaux dans les régions arides, une série de réunions avec les propriétaires terriens et les administrateurs, y compris le Ai-Ais/Fish River Canyon National Park, a été amorcée. L’objectif de ces discussions était d’établir une gestion conjointe de tout le territoire du Fish River Canyon.

Deux autres réserves naturelles appartenant à Gondwana Collection sont gérées selon le même concept : le Gondwana Kalahari Park (98 km²) au nord-est de Mariental, et le Gondwana Namib Park (127 km ²) au nord de Sesriem/Sossusvlei. Un autre parc naturel du groupe Gondwana est le Gondwana Sperrgebiet Rand Park (510 km ²), situé au sud de la Namibie près d’Aus.

En 2019, Gondwana acquiert Palmwag Lodge & Camp et avec lui la gestion de la concession de Palmwag, une vaste réserve naturelle qui couvre 5 500 km². La concession de Palmwag comprend les Conservancies de Torra, Anabeb et Sesfontein et borde le Skeleton Coast Park. Avec plus de 100 lions, guépards, léopards, hyènes brunes et tachetées, la population de prédateurs de Palmwag est la plus importante à l’extérieur du parc national d’Etosha. La population ornithologique y est prolifique et diversifiée, et la plupart des espèces endémiques de la Namibie y sont présentes. La concession de Palmwag abrite une population saine d’éléphants et de rhinocéros noirs adaptés au désert.